Logo Au plaisir de lire

Au plaisir de lire (APDL)

Un regard rétrospectif

Rencontre avec Jo Witeck (11.03.2020)

On parle beaucoup des ados mais au finir, on les écoute peu.*

Jo Witek mars 2020 C'est ce que déjà en 2014 disait Jo Witek lors d'un entretien accordé au magazine Ricochet au Salon du livre de Montreuil, et c'est cette intime conviction qui fut également au cœur du dialogue entre l'autrice et la cinquantaine d'enseignants et d'élèves venus à la Bibliothèque francophone pour la rencontrer et découvrir son œuvre.

Donner la parole aux adolescents, voilà ce qui anime fondamentalement Jo Witek dans l'écriture de ses romans dont la plupart ont pour héros des adolescents.

À travers la lecture de quelques extraits, Jo Witek nous fit ainsi découvrir Pierre, le héros de son tout dernier roman " Premier arrêt avant l'avenir ", paru en août 2019 chez Actes Sud.

Mais pour commencer, trois des cinq élèves gagnantes de la Ricarda-Huch-Schule (Gießen) et une classe venue de la Ziehenschule (Francfort) avaient présenté un court-métrage et trois enregistrements audio réalisés autour de leur lecture du roman " Une fille de ... ".

La profondeur de ces travaux, tout autant que l'intensité et la richesse de l'échange avec Jo Witek qui s'en est suivi, ont montré que sa volonté de valorisation du public adolescent faisait tout à fait écho à leurs préoccupations.

Au-delà de la défense de cette cause, les quelques heures que Jo Witek a passé à la Bibliothèque francophone ont semblé être pour elle un cadre idéal pour exprimer et partager sa passion pour son métier d'auteur qu'elle souhaite être " métier d'oseur ".

Bibliothèque Francophone/A. Genty-Beckers

*Source : https://www.ricochet-jeunes.org/articles/rencontre-avec-jo-witek

Comité de lecture avec Rachel Corenblit (27.02.2019)

Rachel Corenblit février 2019 eine intensive und anregende Begegnung, in der die Autorin von "146695" ihren Weg zum Schreiben und Publizieren darstellte und in Anknüpfung an ihre Bücher eine ganz Reihe von Inspirationen und Tipps zum Umgang mit denselben im Unterricht gab.

Die ungezwungene, fast familiäre Atmosphäre dieses Nachmittags ermöglichte einen kollegialen und geselligen Austausch - à suivre!

Dass es auch Mme Corenblit bei uns gefallen hat, zeigt ihre Reflexion nach der Rückkehr nach Toulouse:

"Laissez-moi moi vous redire le plaisir que j'ai éprouvé à vous rencontrer. Nous partageons cet idéal, cette valeur aussi, je crois, qui est celle de la CULTURE. La rendre accessible à tous, en défendre les bienfaits".